Chronique d'information

Retour à la liste

Contre indications et directives sécuritaires pour les massothérapeutes.

Le massage permet de rétablir la communication avec le corps.

  • Ne pas faire de massage à une personne en radiothérapie ou en chimiothérapie si vous avez le moindre signe de rhume ou d’une infection virale (grippe), puisqu’une personne en traitement est vulnérable aux infections, ses défenses immunitaires étant affaiblies.
  • Ne pas appliquer de chaleur et ne pas faire de travail directement sur le site d’une tumeur puisque les cellules tumorales peuvent se répandre.
  • Ne pas faire de travail sur des nodules hypertrophiés puisque la cause peut être une infection bactérienne ou virale ou une masse tumorale.
  • Ne pas faire de massage suédois à une personne fiévreuse. La fièvre est un signe d’infection et la personne en chimiothérapie a ses défenses diminuées.
  • Ne pas faire de streching ni de mouvement des articulations en présence de tumeurs malignes des os, puisque les os sont plus fragiles et il y aurait risque de fracture.
  • Ne pas faire de manipulation sur un site de nodules qui ont été enlevés durant 7 à 10 jours pour donner le temps aux nouveaux vaisseaux lymphatiques de se former afin de remplacer ceux enlevés. Une manipulation risquerait de briser et d’empêcher ces nouveaux vaisseaux de se former.
  • Ne pas faire de massage profond ou de manœuvres agressives dans la région opérée ou ayant subi une radiothérapie.
  • Ne pas appliquer de chaleur aux régions ayant subi la radiothérapie puisque la chaleur augmente la destruction des tissus et la brûlure.
  • Ne pas appliquer d’huile avant un traitement de radiothérapie, l’huile pouvant interférer dans la direction où doit être dirigée la radiothérapie. L’huile augmente aussi le risque de brûlure.
  • Ne pas faire de traitement de massage aux extrémités, la chimiothérapie cause la destruction des cellules qui se divisent rapidement telles les cellules tumorales. La diminution du nombre de plaquettes favorise la destruction des tissus.
  • Se servir de mouvements de toute la main et des doigts. Ne pas faire de technique de friction profonde avec seulement le pouce ou un doigt.
  • Ne pas faire de percussions.
Article provenant de Alternative Santé – Gazette des thérapeutes
 
logo-x2-blanc
2229, boulevard Louis-XIV,
Québec QC, G1C 1A1

T.: (418) 663-0168
F.: (418) 663-0081
Sans frais : 1-866-663-0168

info@amquebec.qc.ca
Conception et réalisation par: NODÉUS